FRANCE3 BESANCON TV channel – today November 4th. 6:53 pm

from the book  “Le bestiaire des sorcières” to the series “des bêtes et des sorcières”

Report at the Belfort public library and in the forest of Chaux (90330)

Filming : Florence Petit / Interview : Emmanuel Rivallain / Sounds : Joe Gutleben / Mixing and mounting : Guillaume Bessaahttps://youtu.be/VAOtS0bIkDw

L’Est Républicain – du papier au petit écran – by Isabelle Petitlaurent

2nd episode of the TV series “des bêtes et des sorcières” – ARTE channel – Tuesday October 29th, 2019 – 6.55 pm

TVmag Le Figaro : « Le bestiaire des sorcières » and the TV series « des bêtes et des sorcières »

Des bêtes et des sorcières: Arte décrypte les légendes animales

Des bêtes et des sorcières: Arte décrypte les légendes animales

La chaîne lancera, le 28 octobre à 18h55, une série documentaire sur les croyances populaires liées aux animaux.

La vue d’une chouette annoncerait la mort, le blaireau serait associé au diable, croiser un chat noir sur sa gauche présagerait un malheur… Les superstitions liées aux animaux sauvages ont toujours existé et elles ont la vie dure. La pie est ainsi toujours considérée comme voleuse, tandis que les chauves-souris ont encore mauvaise réputation. La série documentaire Des bêtes et des sorcières , adaptée du livre Le Bestiaire des sorcières, de Denise Crolle-Terzaghi, s’attache à ces espèces décriées.

En mêlant des animations de John Howe, directeur artistique du Seigneur des anneaux, et de sublimes images sur le terrain, elle revient sur ces croyances populaires et met en avant toutes les qualités de ces animaux diabolisés. Le blaireau, la pie, le cerf, le lièvre, le renard, la couleuvre ou la chauve-souris sont notamment réhabilités. À découvrir à partir du 28 et jusqu’au 31 octobre, à 18h55 sur Arte.

 

Watch ARTE on 28 – 29 – 30 – 31 october at 7 p.m

Pour Halloween : RDV sur ARTE !

Pour Halloween : RDV sur ARTE !Découvrez les 28, 29, 30 et 31 octobre à 19h sur ARTE, les contes et légendes sur les animaux sauvages. Mêlant animations de John Howe, le directeur artistique du Seigneur des anneaux, et observations sur le terrain, cette série documentaire en quatre épisodes montre que ces animaux réputés maléfiques sont tout simplement magnifiques !

Publiée par Emotive muzik sur Lundi 21 octobre 2019

Original music by Anthony Touzalin and Jordan Proença for the TV series “des bêtes et des sorcières” adapted from my book “le bestiaire des sorcières”(Rustica editions)

Des bêtes et des soricères : Série TV + Bande originale

🧙‍♀️🦉 Série documentaire Arte + Bande originale 🎶A l'occasion d'halloween, découvrez la série diffusée sur ARTE et sa bande originale poétique et maléfiquement mystérieuse ! Laissez-vous conter les légendes et superstitions autour des animaux sauvages. DEEZER = https://cutt.ly/Nek3SMjSPOTIFY = https://cutt.ly/Vek3DYaITUNES = https://cutt.ly/vek3FR1ARTE = https://cutt.ly/rek3VjB> Une série documentaire réalisé par Dominique Hennequin et produite par Nomades avec la participation de ARTEE, Ushuaïa TV et ViàMirabelle> Musique originale composée et orchestrée par Anthony Touzalin & Jordan Proença avec notre équipe : Jean Chiavenuto pour les clarinettes et Olivier Kundouno pour le violocnelle, Claire Laurencin pour l'édition des partitions et Antoine Barra pour le mastering de l'album.> Séquences animées réalisées par Mélusine productions> Séquences animalières tournées (entre autre) par Lesfrères Braco et Nicolas GoudeauUn remerciement tout particulier à Jean Poinsignon !

Publiée par Emotive muzik sur Vendredi 25 octobre 2019

DEEZER = https://cutt.ly/Nek3SMj
SPOTIFY = https://cutt.ly/Vek3DYa
ITUNES = https://cutt.ly/vek3FR1
ARTE = https://cutt.ly/rek3VjB

My book “Le bestiaire des sorcières” reviewed by Rainbow Rainflower on Youtube

Many thanks to Rainbow Rainflower for the review of my book “Le bestiaire des sorcières” on Youtube.

“des bêtes et des sorcières” in LE MAG – Gwenola Guidé – October 13, 2019

Le MAG / supplement to L’Est Républicain newspaper – October 13. 2019

LES ANIMAUX FABULEUX (Fabulous animals)- LE MAG – L’EST RÉPUBLICAIN NEWSPAPER

LE MAG / L’EST RÉPUBLICAIN LE 24/02/2019

Par Karine FRELIN

Qu’ont en commun l’araignée, le cheval, la chouette, le loup et la salamandre ?

Ils peuplent le bestiaire personnel de la Franc-Comtoise Denise Crolle-Terzaghi.

Dans son antre, les animaux sont en papier. Lové sous la neige au pied des Vosges comtoises, à quelques kilomètres de Belfort, l’espace de création de Denise Crolle-Terzaghi une bulle où les histoires jaillissent autant sur les murs que dans les pages.

Elle a d’abord été recherchée pour sa créativité, son imagination manuelle. D’ailleurs, sur les gravures qu’elle compose encore, la craft designer aux dizaines de livres de loisirs créatifs glisse des images qui se superposent pour inviter à conter. Ses sujets de prédilection : les la nature et… les animaux. Ceux du quotidien, qui traversent le champ derrière la maison, l’entourent et l’apaisent. Mais aussi ceux qu’on ne voit pas, et qui peuplent son bestiaire.

C’est donc tout simplement un recueil littéraire de « légendes et superstitions » qui a vu le jour sous sa plume, en 2015 d’abord dans un grand ouvrage illustré, extrêmement

documenté, avant de revenir, à l’automne, dans un grimoire aux tranches dorées. Mais qu’est-ce que l’araignée aurait donc de « fabuleux » ? « Elle a des aptitudes étonnantes écrit Denise Crolle-Terzaghi, qui, pour dresser le portrait de vingt animaux magiques et/ou diaboliques, a compulsé pendant des mois des ouvrages datés du XVIIe au XIX

avec, pour objectif, « de sortir des sentiers battus ». L’araignée, donc, qu’on adore ou qu’on abhorre : huit pattes de poils et d’épines, quatre paires d’yeux, de quoi en faire le géomètre de l’humanité. « Jusque dans les années 1800, on en faisait encore bouillir dans l’huile pour traiter la peste, et on y croyait. »

Un plaisir inédit d’écriture

Si l’homme est parfois « un loup pour l’homme », les animaux, notamment certaines de leurs parties organiques, sont utilisés depuis la nuit des temps pour « faire du bien ou du mal ». C’est ce qui passionne cette auteure atypique qui entremêle en elle du sang alsacien, vosgien et franc-comtois : « J’adore travailler sur les croyances populaires, qu’on trouve encore jusqu’au fond de nos campagnes ».

Pour compiler toutes ces histoires « vraies », elle a pris des pages innombrables de notes, « analysé les sujets, je les ai réécrits à ma façon, tout en croisant et recroisant les sources ». Un plaisir inédit d’écriture qui évoque tout autant la chouette du fond du jardin que le chat noir ou le dragon. Même le Montbéliardais Georges Cuvier, l’un des plus grands naturalistes du XVIIIe  siècle, a « prétendu qu’il avait existé » ! Plus proche de notre époque, la huppe, toujours utilisée par les marabouts africains « pour éloigner les mauvais esprits ». De tout temps, et pas seulement au Moyen-Âge, l’animal est donc un prétexte pour jouer avec nos nerfs et personnifier nos peurs. Le bouc, qui pourrait n’être que le sympathique mâle de la chèvre, a été considéré comme « l’incarnation du mal, la figure de Satan, être lubrique qui possède charnellement les sorcières » ; derrière la chauve-souris, tout le monde voit le vampire… Même si « des flocons de laine imbibés de sang de chauve-souris et déposés sous la tête des femmes les rendraient très amoureuses ».

De philtre d’amour en breuvage incertain, Denise Crolle-Terzaghi a fini par imaginer, chaque année, des agendas de sorcières ou d’anges. Des grimoires qui, à l’heure où la planète joue les apprentis-sorciers, ont leur petit succès…

 

« Les animaux fabuleux, légendes et superstitions », Denise Crolle-Terzaghi, 139 pages, Rustica Éditions, 14,95  €.

 

 

“Le bestiaire des sorcières” TV shootings